top of page
  • Voyage Autour Du Gin

48 CHEMIN PRICE


48 CHEMIN PRICE

Distillerie du Fjord

Saguenay-Lac-Saint-Jean

Saint-David-de-Falardeau

Type : New Western Dry Gin

Alc. / vol. : 48%

Base : eau-de-vie de bleuets sauvage du Québec

SAQ : Origine Québec


PROFIL AROMATIQUE


40% Fruité

25% Floral

20% Forestier

10% Genévrier

05% Gourmand


NEZ


Teinté d’un parfum dynamique, le nez déroge astucieusement des traditions. Mise en garde, il ne faut pas s’attendre à humer l’odeur typique d’un dry gin distillé sous une base d’alcool neutre. La fragrance s’identifie furtivement à celle d’une fine grappa italienne, voire d’une eau-de-vie distillée à la suite de la fermentation de baies violacées. Il est donc normal de ne pas sentir clairement l’arôme du bleuet. Ici, on ne parle pas d’un gin aromatisé aux bleuets. Le bouquet aromatique sent l'artisanat et l’expérimentation, en quelque sorte, et est dominé par des arômes fruités non sucrés, laissant somme toute une petite rondeur gourmande, s’accompagnant d’une pointe éthylique. Le caractère aromatique laisse des notes évoquant le noyau de pêche, le raisin rouge, le marc, le bleuet déshydraté ainsi que les petites baies des champs fermentées. De plus, plusieurs nuances aromatiques sont détectables dans le bouquet. Il y a des notes herbacées, mais également florales, sans qu'il soit possible d’identifier un aromate en particulier. La dynamique florale est presque pâtissière, sous des notes de pétales blancs vanillés, presque caramélisés.


BOUCHE


L’entrée en bouche confirme la tangente du nez, en raison de son goût qui s’apparente clairement à celui d’une eau-de-vie fruitée, aromatisée d’un esprit sauvage composé d’herbes boréales et d’une grande quantité de fleurs bien amalgamées. De fines couches de fleurs printanières rappellent celles des cerisiers et des lilas. Les saveurs sont évolutives, l’aspect floral tend ensuite vers les fleurs d’hydrangée et s’entremêle à un genièvre terreux relativement distant, laissant place une seconde fois à une structure fruitée évoquant le noyau de cerise et de datte, la peau de raisin et l’aspect tannique de canneberges déshydratées. En arrière-plan, c’est avec retenue et subtilité que la boréalité s’exprime. L’aspect conifère et la résine forestière ne sont pas prédominants ; ce sont plutôt des nuances boisées d’écorce d’arbres, d’herbes boréales rampantes, de lichen et de mélilot qui appuient le cœur fruité. La dégustation offre une finale chaude et persistante qui s’étire longuement.


AROMATES


Absinthe sauvage, amélanchier, angélique sauvage, aronie (salsepareille), baie de genièvre du Québec, berce laineuse, canneberge sauvage, carvi sauvage, céleri sauvage, épinette blanche, feuille de framboisier, fleur d'onagre bisannuelle, fleur de sureau, fleurs d'achillée, fleurs d'armoise commune, fleurs d'aster à ombrelles, fleurs d'épilobes, fleurs d'eupatoire maculée, fleurs d'immortelle, fleurs de cerisier, fleurs de chardon vulgaire, fleurs de cornouiller, fleurs de Jargeau, fleurs de marguerite, fleurs de matricaire  odorante, fleurs de merisier, fleurs de petit muguet des champs, fleurs de tanaisie vulgaire, fleurs de topinambour, fleurs de trèfle blanc, fleurs de trèfle rouge, fleurs de verge d'or, impatiente du cap, mélilot, menthe du Canada, myrique baumier moulu, nard des pinèdes, pétales de rose sauvage, peuplier baumier vanillé, poivre des dunes moulu, poudre de cèdre thuya, poudre de pousse d'épinette noire, pousse de sapin baumier, thé des bois, thé du Labrador et vinaigrier (sumac).





T E X T E

Lukas Lavoie

P H O T O

Lukas Lavoie










Comments


bottom of page