top of page
  • Voyage Autour Du Gin

CAPE FYNBOS


GIN CAPE FYNBOS

The Grape Grinder

Afrique du Sud – Southern Paarl

Type : New Western Dry gin

Alc. / vol. : 45%

Base : alcool neutre de raisin blanc


PROFIL AROMATIQUE

 

50% Floral

15% Épices

10% Herbacé/végétal

10% Agrumes

10% Gourmand

05% Terreux


NEZ


Étonnamment, le nez est imprégné d’une fragrance à la fois complexe et simple. Grâce à son intensité aromatique tamisée, le bouquet d’odeurs est ardu à décrire et laisse place à l’interprétation. De mon côté, cela me rappelle un peu le réveil en plein champ, après une nuit passée en tente. En partie supérieure du buvant, une note volatile et brouillée de zeste d’orange chaud s’installe et lègue une mince pointe acidulée, qui pourrait facilement se confondre avec une minéralité presque saline. Un effluve poivré, doux et non piquant flotte et s'identifie à un poivre blanc, tandis qu'une impression de cannelle reflète fragilement le bouton de casse qui se fond aisément à la morsure de l’alcool. Dans la partie inférieure du buvant, des notes un peu plus lourdes se retrouvent, dont un fin miel pâle, sauvage et herbacé. Une cire végétale balsamique y trouve également sa place, ainsi qu’une baie de genièvre sèche qui tire sur des arômes boisés d’écorce et de racines terreuses, rappelant la griffe du diable. Une complexité herbacée/végétale flotte également et évoque le thé rooibos vert. En se concentrant, on peut imaginer l’odeur d’une tige de quenouille et d’une feuille d’aloès. Finalement, un trait frais et lointain s’identifie à la noix de muscade râpée. Le profil aromatique du nez est subtil, l’amalgame des odeurs est presque trop contrôlé, ce qui crée une certaine unicité.


BOUCHE


Contrairement au nez, la bouche présente un caractère notable et éveillé. Dès la première gorgée, le palais est envahi par un amalgame complexe de fleurs de prairie. Bien que le côté floral soit énergique et aromatique, la bouche ne s'engage pas dans une floralité opulente aux notes de pot-pourri. En d'autres termes, on n'a pas l'impression de boire un parfum. Le brouillard floral, dont il est ardu de distinguer le goût d'une fleur dominante, s'accompagne d'une attaque puissante, mais s'estompe rapidement en bouche, il ne persiste pas. La floralité lègue au palais un miel doux enveloppant et floral aux accents de fleurs de cerisier sakura, de fleurs jaunes de buisson à miel ainsi qu'une sensation sucrée/terreuse évoquant un tubercule légèrement gourmand à la chair humide, la patate douce. L'alcool neutre artisanal fait à base de raisin blanc est palpable et teinte le goût d'une note fruitée florale, de fleurs blanches de vigne et de l'aspect végétal d'une rafle de raisin. Cet alcool confère une texture satinée au gin et renforce incontestablement la dominante florale de la bouche, présentant des notes de calendula et de marguerite colorés, d'un bleu violacé. En arrière-plan, une délicate amertume herbacée se fait sentir, rappelant un peu celle d'un thé minéral et de l'armoise commune. La sucrosité florale est accompagnée du début jusqu'à la fin de notes mi-piquantes et mi-poivrées, qui se confondent à la chaleur de l'éthanol qui structure la trame aromatique de la bouche.


AROMATES CONNUS (22 sur 33)


Absinthe Africaine, anis étoilé, baie de genièvre, buchu, buisson à miel, cardamome, cassia, citronnelle, clou de girofle, géranium, graine de coriandre, griffe du diable, immortelle, lavande, patate Africaine, queue de lion, racine d’angélique, racine d’iris, racine de réglisse, ruschia, senéçon commun (groundsel), zeste d’orange et zeste de citron eureka.







T E X T E

Lukas Lavoie

P H O T O

Lukas Lavoie


Comments


bottom of page